3, Rue du Plateau Fabre Maison N°5 97200 Fort-de-France Martinique
Local : 0696 189 194 International: 00 596 696 189 194
martinique.mir@gmail.com

EXIGEONS DES POURSUITES CONTRE LE GROUPE BERNARD HAYOT POUR APOLOGIE DE CRIME CONTRE L’HUMANITE.

Actions en justice

EXIGEONS DES POURSUITES CONTRE LE GROUPE BERNARD HAYOT POUR APOLOGIE DE CRIME CONTRE L’HUMANITE.

En vertu l’article 1 du code de procédure pénale, le Ministère Public représenté par le
procureur de la République a le monopole des poursuites pénales, qu’il peut déclencher dès que des
faits délictueux sont portés à sa connaissance.
En l’espèce le procureur de la République de Fort-de-France a eu connaissance de faits
délictueux commis par les dirigeants du groupe Bernard Hayot. En effet, il est établi par les vidéos et
les images qui ont été diffusées sur le réseaux sociaux que le groupe Bernard Hayot commercialise des
bouteilles et des cubis de rhum JM sur lesquels sont apposés des insignes et des images à la gloire de
la période esclavagiste.
Les dirigeants de ce groupe ont donc indéniablement commis le délit d’apologie de crime
contre l’Humanité.
Or, le procureur de la République n’exerce aucune poursuite contre ces délinquants avérés.
Par contre en se fondant sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, ce même procureur
a déclenché des poursuites pénales contre des martiniquais venus exiger que ce groupe Bernard Hayot
respecte la loi et la mémoire de leurs ancêtres en retirant de l’ensemble de ses magasins les bouteilles
et les cubis de rhum JM sur lesquels figurent les insignes apologétiques.
Le procureur de la République exerce donc de manière sélective les attributions que lui confère la
loi française.
Pour justifier ce parti pris, il croit devoir faire état de ce qu’en décembre 2017, il aurait donné
à un groupe de plaignants des conseils sur la manière de saisir la justice face à l’apposition du drapeau
aux quatre serpents sur certains édifices.
Un tel comportement est indigne de la part de celui censé protéger la société toute entière et
pas simplement les membres d’une caste endogamique et séparatiste faisant l’apologie d’un crime
contre l’Humanité ;
C’est pourquoi, le MIR exige que le procureur de la République déclenche sans délai des
poursuites contre le Groupe Bernard Hayot pour apologie de crime contre l’Humanité.
A Fort-de-France, le 9 mars 2021
G. MALSA
Président du MIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X